La France a fait le choix de suspendre le service national mais n'a pas voulu priver ses jeunes de connaissances sur les principes et les réalités de la défense de la France, des Français et des valeurs de la République. Le parcours de la citoyenneté, qui a remplacé l'appel sous les drapeaux, comprend le recensement de tous les jeunes de 16 ans, l'enseignement de la défense (à l'école, au collège et au lycée) et la journée défense et citoyenneté (JDC). Ce blog est consacré à l'enseignement de la défense au Lycée Uruguay-France, à l'histoire militaire de la région d'Avon et de Fontainebleau, au devoir de mémoire, aux relations entre les armées et la nation, et aux métiers proposés par les acteurs de la sécurité et de la défense.

3 février 2017

Le professeur relais-défense et la réserve citoyenne

La réserve citoyenne de défense et de sécurité.
Le 31 janvier 2017 à l’École militaire j'ai eu le grand honneur de recevoir des mains du colonel Jean-Charles Lenoble, commandant de la Formation administrative Air Paris (FAAP) l'insigne de lieutenant-colonel de la Réserve citoyenne de l'Armée de l'Air.
La Réserve citoyenne de l'Armée de l'Air est composée de volontaires agréés par les autorités de l'Armée de l'Air destinés à être les ambassadeurs de celle-ci auprès de la nation.
Les membres de la Réserve citoyenne sont des collaborateurs bénévoles du service public. Ils ont choisi de servir en faisant bénéficier les forces armées de leur expertise et de leur connaissance du tissu socio-économique local sans faire du métier des armes leur profession.  
Le grade qui leur est attribué est honorifique, ils n'ont pas de fonctions de commandement et ils ne portent pas d'uniforme.
Ils peuvent être sollicités pour des actions de communication, de relations publiques, d'information sur les carrières ou de recrutement. 
Ils peuvent fournir une expertise professionnelle de haut niveau et participer à des actions de sensibilisation et d’information sur l’intelligence économique et les questions de défense. 
Ils contribuent aussi au devoir de mémoire.
Il ne faut pas confondre la réserve citoyenne de défense et de sécurité avec la réserve citoyenne de l'Education nationale lancée en 2015 par le ministère de l'Education nationale à la suite des attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper-Cacher, bien que ces engagements puissent être complémentaires et qu'il soit possible d'appartenir aux deux réserves.

23 janvier 2017

Un site dédié à l'éducation à la défense

Un professeur très impliqué dans la promotion de la culture de défense a créé et anime un site non officiel dédié à l'éducation à la défense. 

http://www.education-defense.fr/?lang=fr

Ce site encore jeune et appelé à se développer s'organise en 4 onglets principaux:
  • l'éducation à la défense
  • l'enseignement de défense
  • l'esprit de défense
  • les ressources pédagogiques
Ce site est déjà très riche en documents indispensables pour l'enseignement de défense et en éléments destinés à alimenter débats et réflexions sur les problématiques liées à cet enseignement.

Le web master rappelle à très juste titre que l'enseignement de défense est une priorité du gouvernement depuis la vague de terreur qui s'est abattue sur la France en 2015 et 2016.
http://www.education-defense.fr/
Le site Éducation à la défense est en ligne à l'adresse suivante : http://www.education-defense.fr/

18 janvier 2017

Conférence sur les métiers des armées


Mardi 17 janvier 2017 trois sous-officiers du Centre d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA) de Melun-La Rochette sont venus au lycée Uruguay-France présenter les missions, les métiers et les carrières militaires.
Un sous-officier de l'Armée de l'air, un sous-officier de l'Armée de terre et un officier marinier de la Marine nationale ont présenté à 33 élèves très attentifs un exposé qui insistait sur plusieurs points:
  • la présentation des 3 armées et l'accroissement du recrutement de militaires en raison de la multiplication des crises, des opérations extérieures et des attentats sur le territoire national.
  • les conditions nécessaires pour s'engager et le rappel des obligations des citoyens français (recensement, journée défense et citoyenneté).
  • qu'est-ce qu'être militaire? La réponse tient en ces valeurs: le dépassement de soi, la disponibilité, la mobilité, le goût de l'effort.
  • Selon les diplômes et les formations les armées recrutent des officiers, des sous-officiers (officiers mariniers dans la marine nationale) et des militaires du rang (ce sont des matelots dans la marine).

  • L'Armée de terre "un seul métier, soldat, avec de nombreuses spécialité" met en avant les nombreuses missions conduites par cette armée de contact. Missions combattantes comme missions humanitaires.
  • La Marine nationale "dissuader, prévenir les crises, intervenir" recrute essentiellement des techniciens avec de nombreux besoins en spécialistes scientifiques et techniques.
  • L'Armée de l'air, la plus jeune des trois armées, est aussi une armée de techniciens et de spécialistes hautement qualifiés.
Ces présentations ont été effectuées en respectant totalement les choix et les projets professionnels des élèves. Les armées proposent aux jeunes des carrières passionnantes mais exigeantes et qui sont par nature "à risque". C'est donc en toute connaissance de cause que de jeunes français choisissent le métier des armes.

16 janvier 2017

Informations sur les carrières militaires

Le Mardi 17 janvier 2017 de 9h25 à 11h35, les trois armées (l'armée de terre, la marine nationale et l'armée de l'air) interviendront au Lycée Uruguay-France sous forme de conférence et répondront aux questions des élèves. 
La conférence se déroulera en salle multimédia et s'adresse à des élèves de 1ère et terminale du lycée général et technologique ainsi que du lycée professionnel.
Les élèves intéressés devront s'inscrire à la Vie scolaire.

4 décembre 2016

Le nouveau Vigipirate


Le niveau Vigipirate "sécurité renforcée - risque attentat " s'applique sur l'ensemble du territoire. Le ministère demande à chacune et chacun, personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, élèves de prendre connaissance de ces consignes et de les respecter afin d'améliorer le niveau de sécurité dans nos écoles et établissements.
La lutte contre le terrorisme est une priorité absolue du Gouvernement, dont la stratégie a été définie dans le plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme (PART), rendu public le 9 mai 2016. A l’issue des événements tragiques qui ont frappé la France au cours des derniers mois, le Premier ministre a décidé d’adapter le plan VIGIPIRATE à la persistance d’une menace terroriste élevée. Relevant du Premier ministre, le plan VIGIPIRATE est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme dans la mesure où il associe tous les acteurs nationaux – l’État, les collectivités territoriales, les opérateurs publics et privés et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.

Pour en savoir davantage : 
site du Gouvernement


27 novembre 2016

L'avenir des terrains militaires est à suivre dans la République de Seine-et-Marne

10,5 hectares de terrains bientôt libérés par l’État

Cette fois, l’Etat est bien décidé à vendre les emprises inexploitées qu’elle possède sur Fontainebleau. Alors que le Préfet de Région vient d’accepter une vente globale.
22/11/2016 à 15:54 par yovallier dans La République de Seine-et-Marne
 

Un potentiel inespéré et un champ des possibles immense : ce sont 10,5 hectares de terrains fonciers qui vont se libérer dans les prochaines années à Fontainebleau. Les fameuses emprises de l’Etat, inhabitées et inexploitées depuis des années, font partie de ces dossiers dormants qui pourtant vont un jour ou l’autre tout changer à Fontainebleau. Car ce sont de nouveaux quartiers qui vont voir le jour !
Ces projets gelés ont vu leur température sérieusement monter jeudi dernier avec la visite sur place du préfet de Région Jean-François Carenco, du Président du Département Jean-Jacques Barbaux ou bien encore du Préfet Jean-Luc Marx. Le but : débloquer enfin les dossiers sur ces terrains qui appartiennent à l’Etat. « C’est la première fois que le préfet de région vient à Fontainebleau pour parler des cessions foncières de l’Etat. Cela fait des années que c’est en discussion et il ne comprend pas pourquoi les discussions étaient en terrain miné » commente le maire Frédéric Valletoux.

Cession globale

Dans un contexte où l’Etat a besoin d’argent, ces terrains sont une opportunité non négligeable. Et cela tombe bien, à Fontainebleau, les projets ne manquent pas. A chaque emprise sa particularité. Ainsi, si rien n’est arrêté, on peut avancer des pistes pour les différents sites. La caserne Chataux serait confiée à un privé, celle de Damesme également, avec une partie pour la ville qui souhaiterait y installer l’école Léonard de Vinci. Près du château, le Clos des Ebats pourrait s’intégrer au projet de reprise des Héronnières pour attirer de gros investisseurs. A la clé, on imagine, des logements, des bureaux, des services, et pourquoi pas une offre universitaire, « si on trouve des institutions intéressées »  tempère le maire.
Au total, c’est le visage de la ville qui va changer. Avec une augmentation de la population, forcément : « on ne va pas dépasser les 2.500 habitants supplémentaires, le but est de revenir à un niveau de population de 18.000 habitants, comme dans les années 70 », précise Frédéric Valletoux.
En fin de journée, le principe d’une cession globale de tous les terrains a été acté.
Il faudra désormais entamer les discussions sur les prix de vente de chaque terrain : « cela va nous prendre trois ou quatre mois pour fixer les choses », dit le maire. Des projets sur le long terme, mais avec la volonté affichée du Préfet de Région « d’aller vite ». Pour preuve, l’accueil de migrants actuellement à Damesmes qui « ne retarderait en rien la procédure de cession qui doit s’engager officiellement dans les mois qui viennent ».
Yoann Vallier