La France a fait le choix de suspendre le service national mais n'a pas voulu priver ses jeunes de connaissances sur les principes et les réalités de la défense de la France, des Français et des valeurs de la République. Le parcours de la citoyenneté, qui a remplacé l'appel sous les drapeaux, comprend le recensement de tous les jeunes de 16 ans, l'enseignement de la défense (à l'école, au collège et au lycée) et la journée défense et citoyenneté (JDC, ex-JAPD). Ce blog est consacré à l'enseignement de la défense au Lycée Uruguay-France, à l'histoire militaire de la région d'Avon et de Fontainebleau, au devoir de mémoire, aux relations entre les armées et la nation, et aux métiers proposés par les acteurs de la défense.

23 avril 2015

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation.
En ces temps où la haine, la violence et la barbarie menacent l'humanité tout entière il est plus que jamais nécessaire de se souvenir des Déportés.

20 avril 2015

Journée nationale du réserviste 2015

Des élèves de Première et de Terminale ont assisté jeudi 16 avril 2015 à une communication sur le rôle et la place des réservistes animée par l'association des cadres de réserve de Seine-et-Marne.


14 avril 2015

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2015

Un premier prix pour le Lycée Uruguay-France
Le jury départemental du prestigieux Concours National de la Résistance et de la Déportation vient d'attribuer le premier prix pour la catégorie "devoirs collectifs de tous les lycées" à 12 élèves de 1ère ES du Lycée Uruguay-France.
Cette année, en raison du 70ème anniversaire de 1945, le sujet portait sur « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire ». 
Après de méticuleuses recherches et de longs moments d’hésitation, les élèves ont finalement opté pour l’écriture de fiction. Ils ont rédigé un petit recueil racontant sous la forme d'un journal intime quelques moments-clefs de la vie de deux déportés rescapés, de leur libération des camps à nos jours. Suzanne et Simon sont donc les héros fictifs d'un récit qui repose entièrement sur des événements réellement vécus par des rescapés.  
Comme tous les premiers prix de chaque département leur travail va désormais être évalué par un jury national.
Toutes nos félicitations à Maxime Bauchot, Titouan Blacteau, Bastien Blanquet, Clémence Bricola, Aguéda Carvalho Oliveira, Hajar Goncalves Hajjia, Julie Mignac, Romane Piot, Théodore Plassard, Alexandre Testelin, Charlotte Toussaint et Maximilien Villaret.